Rentrée des Neptunes de Nantes Handball : l’entretien de Romuald NOTARI, directeur technique


C’est la rentrée pour Les Neptunes de Nantes Handball ! Le groupe professionnel a repris le chemin des terrains pour six semaines de préparation estivale avant la reprise officielle de la saison à Chambray Touraine Handball, le samedi 3 septembre, pour le compte de la 1ère journée de la Ligue Butagaz Énergie Nouveautés, objectifs, organisation, … : 7 questions posées à Romuald NOTARI, directeur technique des Neptunes de Nantes Handball.

Le premier acte de la saison 2022 – 2023 commence : quels sont les principaux enjeux des six semaines de préparation qui démarrent aujourd’hui ?
C’est une période très importante pour remettre les corps en marche afin d’avoir la capacité de gérer toute la saison qui va être particulière au regard du calendrier. Le championnat d’Europe en sélection est avancé en novembre suite à l’organisation de la coupe du monde de football au Qatar en décembre. Nous avons déjà, sur les dernières semaines de la saison 21 – 22, commencé cette phase préparatoire. Cette préparation estivale va commencer progressivement pour les amener à être performantes physiquement dès le début de championnat !
Une bonne prépa = une bonne saison ! Si les filles se sentent bien dans leur corps et physiquement performante, elle se sentiront bien de leur tête et pourront exprimer tout leurs talents et leurs potentiels.

Quels seront les objectifs généraux sur les matchs de préparation en août ?

Commencer à retrouver des automatismes, du temps de jeu et que les filles reprennent le rythme des matchs. Ces 4 matchs préparatoires seront rythmés par un cycle d’entraînement intensif. L’idée sera évidemment de mettre en place progressivement le projet de jeu avec l’intégration des nouvelles joueuses. Il sera plus facile de les intégrer car l’équipe se stabilise au niveau de l’effectif, ce qui n’était pas le cas lors de la préparation de la saison 2021 – 2022 avec 50% de renouvellement de l’effectif.

Justement le groupe professionnel se stabilise avec le renfort de trois nouvelles joueuses. Comment se groupe a été pensé et construit cette saison ?

Dans le recrutement, il est essentiel d’équilibrer un effectif sur chaque poste analysé pendant toute la saison précédente.
3 joueuses nous rejoignent cette année à des postes clés.

Marine DUPUIS (ailière gauche en provenance de Toulon) : elle fait partie des meilleures buteuses de la Ligue Féminine de Handball. Elle est très professionnelle. Elle va nous apporter son expérience, sa qualité athlétique et sa diversité aux shoots qui a perturbé beaucoup de gardiennes en championnat la saison dernière.

Léna GRANDVEAU (demi-centre en provenance de Bourg de Péage) : pépite du handball français. Elle va nous apporter toute sa fraîcheur, toute sa percussion en attaque. Elle a un très fort potentiel et présente déjà un niveau très intéressant.

Anna LAGERQUIST (pivot en provenance de Rostov) : une très bonne pivot avec une forte expérience internationale (Ligue des Champions, en sélection suédoise avec Carin STROMBERG et Nathalie HAGMAN). Elle présente de belles qualités en défense comme en attaque.

Sans oublier Lorine PERROT (arrière droite issue du centre de formation des Neptunes de Nantes) qui paraphe son premier contrat professionnel chez les Neptunes de Nantes afin de s'inscrire dans notre projet de former les jeunes joueuses et pour poursuivre sa formation.

Avec ces arrivées, nous allons aussi capitaliser avec un groupe qui se connaît et qui vit bien ensemble.

L’organisation technique évolue cette saison, peux-tu nous la présenter ?

Helle THOMSEN, notre head coach, a prolongé au club après son arrivée en décembre dernier. Pour composer son binôme, nous avons voulu associer un technicien qui avait cette expérience et connaissance du championnat de France féminin. C’est en ce sens que nous avons choisi Jérôme DELARUE, en qualité d’entraîneur adjoint français. Nous sommes ravi de l’intégrer dans le projet Neptunes. C’est un travailleur, il connait tous les codes, toute l’organisation et la coupe d’Europe après son expérience comme head coach à Chambray. Helle et Jérôme formeront un binôme équilibré et vont profiter de cette reprise et de cette préparation pour mettre en place leur organisation et leur management auprès de l’équipe professionnelle.

Ensuite, le centre de formation sera entraîné par Loreta IVANAUSKAS. Elle a fait du très bon travail la saison dernière et va poursuivre sur cette lancée d’optimiser la performance et faire en sorte que nos jeunes joueuses puissent signer un contrat professionnel à terme.
Elle sera en relation et en coordination avec Helle & Jérôme dans la quotidienneté de la saison et les convocations de nos jeunes sur des matchs de championnat et de coupe d’Europe avec notre équipe phare.

Nous poursuivons avec Bruno PAGES en tant qu’entraîneur de nos gardiennes. Là aussi, nous sommes dans la continuité et nous renforçons notre collaboration avec plus de présences pour apporter, encore plus à nos gardiennes, sur son apport, la méthode de travail et le mode de fonctionnement. On optimise la performance également dans la lecture du jeu et surtout des tireuses. Si nos gardiennes sont performantes, nos tireuses aussi progresseront à l’entraînement.

Enfin, le pôle administratif est un secteur très important dans le quotidien du club, du staff et des joueuses. Composé de trois collaboratrices (Karine BOUNY – assistante administrative et logistique, Solène SAUVAGET, team Manager, et Anaïs GODEFROY, bénévole-responsable de la dotation et des équipements), cette organisation est essentielle et indispensable dans tout le suivi quotidien des joueuses et du staff (organisation déplacements, administratif 360°, logistique, renseignements et accompagnements des joueuses, …).

Ce qui était une intention l’année dernière se précise cette année avec la mise en place de notre cellule de performance composée du staff médical et d’un pôle préparateur physique :

Thibault BERLIVET, sera le médecin référent avec un suivi sur la partie mentale. Il sera en binôme avec Guillaume GABORIT qui sera davantage spécialisé dans le suivi diététique. Édouard BOURGERY, sera le kiné référent et le relai du médecin dans le suivi médical, récupération et la réathlétisation. Nous aurons 3 préparateurs physiques :

Nicolas TROUVAT, préparateur physique de l’équipe professionnelle et responsable de la cellule de performance. Guillaume BAECHTOLD continuera à suivre le centre de formation. Christian LIND, préparateur physique danois, va apporter davantage sur sa connaissance handballistique, son expertise et son expérience.

Rentre également dans cette cellule de performance, VISTA SANTÉ. Ce centre sera une plus-value sur des outils de la performance autour de la diététique, le mental, le sommeil. VISTA SANTE assura tous les examens médicaux obligatoires, les séquences de récupération et dans la réathlétisation de la joueuse, en cas de besoin. VISTA SANTE mettra à disposition des joueuses des besoins collectifs et individuels tout au long de la saison : séance d’ostéopathie, de musculations renforcées, parcours gynécologiques, etc…

Enfin, la cellule, stage, formation & reconversion avec Romain WEIGEL, enseignant groupe ESPI et Raphaël SERY, SoperfConsulting sont missionnés pour accompagner les joueuses dans tous leurs parcours de vie autour de la formation extra-sportive. Ce dispositif intègre le projet dans sa globalité autour de la réussite et de la performance : du suivi scolaire des joueuses du centre de formation dans leur double projet à l’accompagnement de formations des joueuses professionnelles et la préparation de leur reconversion le plus tôt possible.

Nous serons tous en relation permanence avec la holding et les pôles corporate du club dans la mise en place de la communication, la relation publique et le développement commercial.

La société Les Neptunes de Nantes investit beaucoup depuis un an dans le complexe sportif pour améliorer les conditions d’accueil du public mais également pour la sportive, le staff afin de donner les moyens de travailler dans de meilleures conditions professionnelles. Quelles sont les nouveaux aménagements effectués pour cette saison ?

Tout se fait en collaboration avec la ville de Nantes. Nous avons ajouté des casiers dans le vestiaire pour une meilleure organisation et confort de travail pour les joueuses et le staff. Une salle de soins sera totalement rénovée et livrée dans quelques semaines à disposition du staff médical qui pourra travailler dans un espace adapté et faire ses consultations dans de meilleurs conditions. Cet espace sera partagé avec le staff médical des Neptunes de Nantes Volley-Ball. On va se greffer avec le système vidéo installé dans la salle qu’utilisait le volley. On y ajoutera un système d’écran mobile et interactif. Cet outil permettra d’avoir un système vidéo en direct pendant les entraînements. C’est un support très important dans l’analyse vidéo des séances et des matchs pour mieux accompagner l’effectif et les joueuses individuellement. Enfin, nous aurons du nouveau matériel plus adapté dans la salle de musculation pris en charge par la ville de Nantes.

Nous avons également fait la demande à la ville de Nantes d’installer des fontaines à eau à disposition. Ceci nous amène à utiliser des gourdes que nous mettrons à disposition de l’équipe professionnelle et les joueuses du centre de formation. Ceci rentre aussi dans notre feuille de route et nos objectifs d’entreprise à mission autour de notre impact carbone, réduire nos déchets et la protection de l’environnement.

Le projet Neptunes se développe avec l’arrivée du Volley-Ball Nantes sous la bannière des Neptunes de Nantes autour d’un objectif sportif commun. Quels vont être les axes de collaborations entre les deux disciplines ?

Le fait de partager la même salle depuis plusieurs saisons nous a amené à déjà travailler ensemble sur l’organisation et l’utilisation des espaces nécessaires aux deux disciplines pendant toute la durée d’une saison. C’est toujours très intéressant et enrichissant de se nourrir des autres sports (organisation, technique, accompagnements, …). Le fait de jouer désormais dans le même club va renforcer cette relation. À terme, nous allons organiser le sportif en mutualisant les besoins communs. Nous allons affiner et analyser cela durant l’année notamment sur la cellule de performance. Nous mettrons des actions en commun comme des opérations corporate avec le pôle communication, relations publiques et le pôle commercial. Sur la partie technique également, puisque nos deux centres de formation (handball & volley-ball) feront un stage en commun au Pouliguen la dernière semaine d’août. C’est une initiative intéressante et qui va dans le sens du projet Neptunes.

On sent un renforcement certain du championnat de France et des clubs français. Quel est ton sentiment ?

Ce championnat est de plus en plus élevé. Les clubs construisent et ont des projets de plus en plus précis et professionnels. On voit aussi des très bonnes joueuses arriver dans les clubs français. J’ai toujours milité pour que la Ligue Féminine de Handball soit la plus homogène possible et avec beaucoup d’équipes qui se battent ensemble. C’est ça qui fait grandir toutes les équipes et le handball. Quand on voit Metz gagner tous ces matchs en championnat, pour moi, ce n’est pas normal. Cela ne remet rien en cause sur le fait qu’il le mérite à 100%. Les fautifs, c’est nous : les autres clubs. À nous de bosser, construire mais cela va dans le bon sens y compris sur la formation de la jeune joueuse.

Le calendrier est connu. Comment analyses-tu celui des Neptunes de Nantes ?

Ce championnat ne doit pas être pris à la légère. Cela irait en total décalage avec nos valeurs : le travail et l’humilité ! La saison dernière nous a coûté face à des équipes jouant le maintien où nous avions perdu. On va devoir vite monter en puissance. Les enchaînements avec la Coupe d’Europe nous permettront d’être toujours en alerte. Je le redis, c’est le travail et l’humilité qui nous guideront tout au long de la saison ! C’est la clé de la réussite pour atteindre nos objectifs !